En février 2008, un nouveau traçage a été réalisé à partir des pertes de la Nesque. En période de basses eaux (8 m3/s à la Fontaine de Vaucluse pendant la restitution), le temps d’arrivée a été de 35 jours pour 22,7 km, soit une vitesse maximale de 26,8 m/h. De l’injection à la fin de la restitution, la décroissance du débit a été régulière. Le volume tracé est de 42 millions de m3, et le diamètre tracé est de 48 m. On retrouve un diamètre tracé du même ordre de grandeur que les trois traçages précédents : 37 m à 43 m en 2004 et 2005. Quand le débit transitant dans le karst est faible, le diamètre tracé semble augmenter. Cela pourrait traduire une plus forte dispersion latérale de l’écoulement tracé. Traçage entre les pertes de la Nesque et la Fontaine de Vaucluse, février 2008