En juin 2008, Bruno Ducluzaux a réalisé un traçage entre le gouffre « perte du Calavon » et la Fontaine de Vaucluse. En hautes eaux (30 m3/s à la Fontaine de Vaucluse pendant la restitution), le temps d’arrivée a été de 10 jours pour 42 km, soit une vitesse maximale de 175 m/h. De l’injection à la fin de la restitution, la décroissance du débit a été régulière. Le volume tracé est de 41 millions de m3, et le diamètre tracé est de 35 m. Traçage entre la perte du Calavon et la Fontaine de Vaucluse